Chrétiens d’Orient : Réception de Monseigneur Armash Nalbandian, Primat de l’Eglise Apostolique arménienne de Syrie.

Chrétiens d’Orient : Réception de Monseigneur Armash Nalbandian, Primat de l’Eglise Apostolique arménienne de Syrie.

Les Chrétiens d’Orient sont persécutés, il faut agir et vite !

Aujourd’hui, aux côtés de Monseigneur Armash Nalbandian Primat de l’église apostolique arménienne de Syrie, nous avons rappelé la gravité de la situation au Proche et Moyen-Orient. Nous ne pouvons rester silencieux !

Les Chrétiens d’Orient sont les victimes d’une terreur quotidienne ! De graves atteintes sont portées à l’encontre de leur liberté de culte et de leur existence par certains extrémistes.

Villages rasés, massacres collectifs, exécutions publiques, attentats, meurtres de religieux et de civils, viols, conversion forcée y compris de femmes enlevées et mariées de force, enlèvements de religieux, persécutions à grande échelle, églises incendiées, monastères et écoles détruites… Tout cela doit prendre fin et rapidement !

Face à l’urgence de la situation et pour la première fois en France, des représentants des Eglises d’Orient, des organisations religieuses et laïques se regroupent pour agir ensemble.

La France doit intervenir auprès des autorités des pays du Proche et du Moyen-Orient concernés pour leur demander de garantir le libre exercice du culte sur leur territoire et prendre toutes les mesures de sécurité utiles autour des lieux de culte fréquentés par les chrétiens.

Nous devons être tous unis, tous cultes, toutes convictions partagées, pour dire ensemble que ce ne sont pas les religions qui portent la haine, mais les hommes qui s’en saisissent.

Nous devons dire ensemble, au contraire, que les religions, que les pratiquants de toutes les religions, ici, sur le territoire de la République française, sont respectueux des lois de la République.

A Nice, avec tous les partenaires d’Alpes-Maritimes-Fraternité, je l’affirme le libre exercice du culte et la liberté de conscience ne sont pas négociables.