“Journée Mondiale de la Religion”,

C’est dans une ambiance très chaleureuse, et dans une salle comble, qu’une manifestation inter-religieuse et multi-culturelle a été organisée, au Centre Bahá’i de Nice (24 Rue Maréchal Joffre), le Dimanche 25 Janvier 2015, à l’occasion de la “Journée Mondiale de la Religion”, avec la participation du Rabbin Claude LAYANI, du Père Jean PHILIPPE, Professeur de Théologie. Ancien Directeur de la Bibliothèque et des Archives du Diocèse de Nice, mandaté par l’Évêché, du Pasteur Thierry BENOTMANE, de l’Église Protestante Unifiée, de l’Imam Abdel-Kader BENEDDINE pour l’Islam, et de M. Rochan MAVADDAT (Secrétaire Général du Centre Bahá’i de Nice) pour la Foi Bahá’ie.

Cette réunion fut animée par Marc CHAUVET-MEDECIN.

Monsieur Christian ESTROSI, Député-Maire de la Ville de Nice, Président de la “Métropole Nice-Côte d’Azur”, sollicité à joindre cette manifestation inter-religieuse, a répondu ainsi : « …Malheureusement, (…), il ne me sera pas possible d’être à vos côtés en cette circonstance, et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.

Aussi, ai-je demandé à ma collègue, Mme Maty DIOUF, Maire-Adjoint, Délégué aux Droits des Femmes, à la Parité, à la Francophonie et à la Lutte contre les discriminations, de me représenter à cette occasion. »

Quant à M. Auguste VÉROLA, Adjoint au Maire de Nice, Chargé, notamment, des Cultes, n’étant pas présent à Nice, s’est excusé par écrit de son absence.

Signalons, par ailleurs, que Mme Françoise REVEST, Conseillère Générale des Alpes-Maritimes et Suppléante de Mr Lionnel LUCA, Député-Maire de Villeneuve-Loubet, avait écrit :

” …Cette manifestation inter-religieuse et multi-culturelle est vraiment une excellente idée (…).  Malheureusement, je ne serai pas sur le département lors de cette Journée et je prie d’excuser mon absence. (…). Croyez bien que mes pensées iront vers vous ce jour-là et permettez-moi de vous féliciter encore pour cette manifestation.”.

Père Jean PHILIPPE, le Rabbin Claude LAYANI,

Mme Maty DIOUF, Maire-Adjointe de Nice, représentant M. le Député-Maire,

Pasteur Thierry BENOTMANE, de l’Église Protestante Unifiée,

Imam Abdel-Kader BENEDDINE, pour l’Islam, et Rochan MAVADDAT, pour la Foi Bahá’ie.

 

–   Déroulement de la manifestation :

 

Tout d’abord, c’est Mme Maty DIOUF, Adjointe au Maire de Nice, qui fut priée de prendre la parole. Elle le fit au nom de M. le Maire  [ Lire, ci-dessous, sa brève et intéressante intervention ].

Ensuite, les Représentants des 4 religions, mentionnées ci-dessus (celui du Bouddhisme étant absent), présentèrent chacun un texte imprégné d’amour et d’ouverture à l’autre et entonnèrent prière ou chant qui, chacun à leur manière, touchèrent le cœur des participants.

 

Le Rabbin LAYANI fit un brillant exposé rassemblant dans un même dessein « toutes les religions abrahamiques et les autres convictions religieuses », puis chanta une prière en hébreu.

 

Père Jean PHILIPPE

 

Ensuite, le Père Jean PHILIPPE, avant de lire et de commenter les Paroles de Jésus dans le “Sermon sur la Montagne”, dit :  « À l’invitation de nos amis Bahaïs, nous sommes réunis, Juifs, Bouddhistes, Musulmans, Chrétiens, pour célébrer ce soir la Journée Mondiale de la Religion. ‘‘A l’initiative de nos amis Bahaïs’’, cela veut dire évidemment dans une perspective de Paix, d’universalisme, de confiance mutuelle, de convergence, et non pas de concurrence… »

Prenant l’exemple des lépreux et de la parabole évangélique du Bon Samaritain, le Pasteur BENOTMANE rappela que l’exclusion est la pire des réponses aux maux de la société et qu’il faut, au contraire, se rapprocher et venir en aide à ceux qui sont différents, rejetés ou en grande difficulté.

L’Imam Abdel-Kader BENEDDINE prit, alors, la parole et chanta, avec une voix émouvante, des versets du Coran.

Enfin, furent lus un texte et une prière tirés des Écrits Sacrés de la Foi Bahá’ie. Le texte, qui concernait la raison de l’existence de différentes religions, dit notamment : “Elles sont toutes issues de la Volonté d’un même Dieu qui révèle, progressivement, la Vérité à l’Homme, suivant les spécificités historico-géographiques et suivant les besoins et la compréhension des êtres humains… Ce sont donc des Messages complémentaires qu’il faut préserver des interprétations humaines et sectaires… “.

 

Comme un lien entre la Partie Spirituelle et la Partie Artistique,

fut visionnée une courte, mais très intéressante, vidéo :  “Blessed are the Children of God !”

ayant pour thème la succession et complémentarité des religions révélées progressivement à l’Humanité.

https://www.youtube.com/watch?v=vo8NzYg2znM#t=29

 

  –  Partie Culturelle et Artistique :

 

 

L’Ensemble Vocal “Sagesse Gospel Singers”, avec Aliza ASSARAF.

 

Une trentaine d’Artistes, de toute origine, ont contribué à la Partie multi-culturelle de cette manifestation.

 

Au programme : “Mélodie d’Unité” par le compositeur et pianiste bahá’i Philippe FANISE, puis intervinrent tour à tour un Groupe de jeunes guitaristes et chanteurs « We Are One », dirigé par Robert BENSON – L’Ensemble Vocal et Instrumental ‘‘Matriochka’’, composé d’artistes d’Europe orientale, dans des airs entraînants et populaires – La chanteuse macédonienne Elena GOLOMEOVA dans 2 airs d’opéra italien – Ihab EZZELDIN, compositeur égyptien et joueur de ‘‘Oud’’, dans une prière et un chant arabe accompagné par Wahib GNABA et David PEYRIEUX, percussionnistes – Mickaël GUEDJ, Premier Prix au Conservatoire de Nice, Lauréat de plusieurs Prix internationaux, dans un chant juif et la chanson “Noël à Jérusalem” d’Enrico Macias – La Chorale “Sagesse Gospel Singers” dirigée par Shirley DE JONK  et pour finir, ‘‘L’Ave Maria’’ de Gounod chanté par l’israélite Aliza ASSARAF….

 

 

Texte de l’intervention de Mme Maty DIOUF, Adjointe au Maire :

 

 

  –  Objectif de la “Journée Mondiale de la Religion” :

 

L’Histoire démontre le rôle de ferment, “d’élan vital”, des Religions qui sont la cause de la naissance des Civilisations.

Le but de cette “Journée Mondiale de la Religion” (instituée par les Bahá’is en 1950) est de favoriser la concorde et l’harmonie entre les croyants, en faisant prendre conscience aux adeptes de toutes les religions que celles-ci ont une base commune – notamment la croyance en un Principe de Vie et Source d’Amour (appelé communément Dieu), et l’importance donnée à un comportement moral et éthique – qui dépasse les divergences dogmatiques ou de pratiques religieuses.

L’Humanité a des origines communes et une destinée commune : Elle doit donc œuvrer pour tendre vers cette union des peuples et cette unité des consciences prédites dans tous les Écrits sacrés. Un jour viendra où il y aura “un seul troupeau et un seul Berger”, prédisait la Bible, tandis qu’on lit dans les Écrits Bahá’is (1863) :

 

« Si puissante est la Lumière de l’Unité,

qu’elle illuminera la Terre entière ! »

 

Cette manifestation, au Centre Bahá’i de Nice, a permis de démontrer – certes à petite échelle et symboliquement – qu’il est tout à fait possible que des personnes de toutes confessions et d’origine culturelle et ethnique diverse, puissent se réunir dans une ambiance d’amour et de respect mutuels, afin de prier et de faire la fête ensemble…