Face au coronavirus : Responsabilité et Espérance. Communiqué d’Alpes-Maritimes Fraternité

Face au coronavirus : Responsabilité et Espérance. Communiqué d’Alpes-Maritimes Fraternité

  • Post category:AMF

Face au coronavirus : Responsabilité et Espérance.  Communiqué d’Alpes-Maritimes Fraternité

Le Monde traverse une période très difficile, un moment où l’Homme se sent désemparé et abandonné face à un adversaire invisible. Aucun d’entre-nous n’est épargné dans aucun pays.

Dans ce contexte éprouvant, les membres d’Alpes-Maritimes Fraternité se sont mobilisés pour adresser à toutes et à tous un message de réconfort et d’espérance

Les responsables religieux que nous sommes demandent instamment de continuer à prendre toutes les mesures permettant de contenir les risques de contamination pour soi même et son prochain et d’appliquer les consignes données par les autorités médicales et politiques.

Vivre sa Foi, c’est aussi traverser les épreuves, si difficiles soient-elles avec responsabilité et nous saluons les élans et actes de solidarité qui ont démontré l’ouverture aux autres plutôt que le repli.

Priorité doit être donnée à la santé et à la vie, et donc au respect strict du confinement qui a justifié l’arrêt des offices ou des célébrations et en particulier à l’occasion des fêtes de Pâques pour les cultes juif et chrétien et prochainement pour le culte musulman pour le Ramadan.

Les religieux prient pour celles et ceux qui sont touchés par le virus, pour les personnes vulnérables, pour les familles déjà endeuillées  mais aussi pour les soignants et toutes celles et ceux qui, au quotidien, par leur action et leur disponibilité contribuent au combat contre cette pandémie et nous font garder espoir en l’homme.

Chaque communauté s’est fortement mobilisée afin que chacun puisse vivre, à distance, les moments de la vie religieuse et dans les hôpitaux. Les aumôniers sont aux côtés des soignants, des malades et des familles endeuillées en respectant les consignes de sécurité.

Nos pensées vont vers tous les soignants et le corps médical qui, sans relâche, se sont dévoués pour sauver des vies.

Les religieux souhaitent être particulièrement disponibles auprès des familles qui n’ont pas pu accompagner leurs proches selon leurs rites et traditions. Et décident d’être associés à la cellule d’écoute psychologique mise en place par la Ville de Nice.

Ils espèrent que cette pandémie sera contenue et vaincue, le plus rapidement possible, pour la  complète guérison des malades et enfin que les médecins et les scientifiques mettent en œuvre des traitements efficaces et disposent rapidement d’un vaccin.

Convaincus que le monde traversera cette épreuve et que chacun trouvera en lui la force, la sagesse et le courage pour se relever et rebâtir ensemble de nouvelles solidarités.

Unis dans la responsabilité, nous restons solidaires et unis dans l’Espérance et la Fraternité.

Chanoine Philippe ASSO : Référent Catholique Alpes-Maritimes Fraternité, Boubekeur BEKRI : Vice-président du Conseil régional du Culte Musulman, Révérend Père Kathchadour BOGHOSSIAN – Guide spirituel de la Paroisse de l’Église Apostolique arménienne de Nice, Christophe FRANCHETTI :Représentant local de l’Union Bouddhiste de France, Bernard KOHL, Président de l’Église Protestante Unie de Nice, Maurice NIDDAM : Président du Consistoire Israelite de Nice, Père Michel SELINIOTAKIS : Archiprêtre du Trône œcuménique – Délégué Orthodoxe Sud Est.